Comment le chat se perçoit-il?

 

La cognition est l’ensemble des processus cérébraux par lesquels un organisme acquiert des informations sur son environnement.

 

La reconnaissance de soi: l'expérience du miroir

 

 

 

L'expérience de Gallup (en 1970) consiste à placer une tache sur la tête d’un primate et de le placer devant un miroir afin d’observer sa réaction. Si le primate touche cette tache en regardant son reflet, alors cette expérience démontre qu’il a conscience que ce qu’il voit dans le miroir est son image. A ce jour, seuls les chimpanzés, les dauphins et les éléphants ont montré cette capacité de reconnaissance de soi via ce protocole expérimental.
Quant au chat, on ignore encore aujourd’hui s’il est capable de se reconnaître dans le miroir.
Les chatons invitent leur reflet à jouer (preuve qu’ils ne se reconnaissent pas) mais des chats plus âgés, de 5 mois, peuvent rester plusieurs minutes à s’observer dans le miroir…on ne sait pas si ils s’y reconnaissent ou non.

 

 

Vidéos:

 

Vidéo 1: chaton face à un miroir . Il cherche "l'autre chaton"

Vidéo 2 et vidéo 3: Chat noir ne se reconnaissant pas dans le miroir et cherchant une interaction avec l'individu qu'il croit voir.

 

 

 

 

Comment le chat perçoit-il son environnement?

 

 


La perception visuelle

Le chat est myope et voit flou au-delà de 75 cm.communiquer avec nous, il regarde notre visage, ce qui laisse penser qu’il y a des éléments de reconnaissance pour le chat dans le visage (les yeux) de l’humain.

 

 

 

 

 

 

 

 

 Perception auditive

En plus des sons que l’oreille humaine est capable de percevoir (entre 20 et 20 000 htz) le chat peut percevoir les ultrasons (sup à 20 000 htz).
Il émet ses vocalises dans la gamme de fréquence audible par l’humain….cependant, si nous les entendons, souvent il nous est impossible de les comprendre.

 

 

 

 

 

 

 

Perception gustative

 

Chez le chat, on compte près de 2000 bourgeons gustatifs alors que l’homme en possède 9000 ; Contrairement au chien, le sens gustatif du chat est localisé à l’extrémité de la langue, ce qui lui permet de goûter sans avaler. Il est sensible à l’amer, à l’acide et au salé, mais non au sucré.
Les jeunes chatons ont tendance à tout goûter. Cela leur permet de découvrir leur environnement et d’apprendre ce qui est comestible ou non. Chez le chat adulte, cette manie de tout goûter disparait.
Certains chats « goûtent » la peau humaine en la léchant et semble l’apprécier. Cela s’apparente plus pour eux à de l’attachement à la personne qu’ils lèchent plutôt qu’à quelque chose de gustatif.

 

 

 

Perception olfactive

Le chat se repère à l’odeur. Grâce au reflexe de flehmen et à l’organe de Jacobson situé dans sa gueule, il peut, en entrouvrant celle-ci, souffler et écraser des molécules sur son palais afin d’identifier les odeurs.
Il communique par le biais de phéromones et il semblerait que nous, humains, communiquions aussi de cette façon (inconsciemment).
Le chat est capable de percevoir les phéromones de son espèce mais également les nôtres.

 

 

 

 

 

Perception tactile

Plus que de rechercher des caresses en venant se coller à l’homme, le chat recherche le confort et la chaleur. Le chat aime s’étendre au soleil et aime se blottir dans le creux des bras ou des genoux de son propriétaire.