Le comportement de jeu chez le chien

 

Un rôle éducatif!

 

A partir de la 4ème semaine de sa vie, le chiot commence à jouer. C’est lors des jeux avec ses frères et sœurs qu’il va apprendre à contrôler la force de sa mâchoire afin de ne pas mordre trop fort et relâcher l’individu dès que celui ci jappe ou aboie. Le jeu est un bon moyen de vivre des situations variées (attaque, chasse, combat…) et de se préparer à la vie adulte

 

 

 

L'intéraction avec les autres chiens

 

Bien souvent le chien est seul dans la famille. Il a rarement l’occasion de jouer avec d’autres congénères. Les raisons sont multiples: manque de temps, d’occasions, peur que cela dégénère en combat et qu’il soit blessé…

 Cependant, il est très important qu’il puisse communiquer, par le jeu, avec un autre chien. Si vous en avez la possibilité, essayez (dans un endroit sécurisé et avec l’accord de l’autre propriétaire) de faire jouer votre chien avec un autre chien. Ceci est très important pour son équilibre. Les jeux entre chiens ont pour but l’interaction sociale. Ils peuvent se présenter comme des poursuites, des "combats", la possession d’objets (bâton, balle…).
On peut fréquemment observer des chevauchements : cela n’a rien de sexuel! Le chien chevauchant l’autre lui signifie sa supériorité dans l’interaction mais parfois, cela correspond juste à une posture de jeu.

 

 

 

Les jeux avec l'humain

 

Le jeu entre maître et son chien est un excellent moyen de tisser des liens. Il peut également servir au dressage de l’animal qui apprendra des tâches de façon ludique…ce qui sera d’autant plus agréable pour son maître et pour lui.
C’est vous qui déterminez le commencement et la fin du jeu. Si le chien mordille, saute et que vous ne le désirez pas, il est inutile de le corriger physiquement: vous dites NON! et vous cesser de jouer avec lui. Si, par contre, il fait ce que vous attendez de lui, vous le félicitez et lui donnez une récompense (une friandise, une caresse).